Nord-Kivu : Massacre de plus de 26 civils par des ADF à Oicha

Nord-Kivu : Massacre de plus de 26 civils par des ADF à Oicha
Partager l'article


Les M23 et les ADF ratissent dans la province du Nord Kivu depuis le dimanche dernier. Selon les informations livrées par certains médias dont la radio onusienne Okapi, après leur revanche sur les Wazalendo le samedi, les M23 ont pris en pâture la population du territoire de Kitshanga où ils ont tué à bout portant et en public un jeune qu’ils accusent de collaborer avec les forces patriotiques pour la défense de la nation.

Des maisons ont été aussi incendiées. La population en débandade ne sait plus à quel saint se vouer. La même source rapporte, en plus, qu’au moins 26 personnes ont été tuées le 23 octobre dans la nuit à Oicha, chef-lieu du territoire de Beni au Nord-Kivu, par des présumés rebelles ADF.

Ce bilan est encore provisoire, notent les officiels sur place qui annoncent que des recherches se poursuivent pour retrouver des habitants qui manquent à l’appel.

Parmi les victimes figurent 7 membres d’une même famille tués par ces assaillants dans leur maison.

Les jeunes ont entassé les corps devant le bureau de l’administrateur du territoire. Ces corps ont par la suite été conduits à la morgue de l’hôpital général d’Oicha.

Des faits

Les ADF ont fait incursion aux environs de 21 heures locales à Pas Mal et Kafeza, deux cellules du quartier Masosi dans la commune d’Oicha. Ils ont tué par machette et hache 7 membres d’une même famille à Pas Mal, 8 autres civils dans la cellule Kafeza ainsi que d’autres dans les périphéries de ces deux cellules.

Hier lundi matin, l’administrateur du territoire ainsi que les services de sécurité sont descendus aux lieux de drame pour récupérer les corps.

Des activités paralysées

Une forte tension est observée depuis ce lundi matin dans la cité d’Oicha. Les jeunes des mouvements citoyens et la population ont décidé d’aller déposer les corps des victimes devant bureau du territoire.

L’administrateur du territoire ainsi que le commandant de la police ont tenté de calmer ces jeunes et récupérer les corps pour les déposer à la morgue. Un dispositif militaire et policier important est observé présentement dans la commune rurale d’Oicha où toutes les actualités sont paralysées.

Des véhicules incendiés

Des manifestants en colère, principalement des jeunes, ont incendié des véhicules contenant de l’aide humanitaire. Ces véhicules de PAM transportait les vivres pour les déplacés.Ils ont été incendiés au stade de Mbimbi dans la commune rurale de Oicha.

Radio Okapi


Partager l'article

Rédaction

Adresse : 13, avenue calcite, Likasi, RD Congo / Tel.: +243 81 350 88 66 +243 97 158 82 08 / E-mail : redaction@26inter.com
Appellez-nous